Vélo hollandais

Remarquables par leur forme et leur assise spécifiques, les vélos hollandais qui proviennent, comme leur nom l’indique, des Pays-Bas, ont peu à peu conquis la France.

Ils sont plébiscités chez nous notamment pour leur design rétro ou tendance, mais toujours très travaillé.

Vélo hollandais

Vélo hollandais Gazelle Impala homme

Les Pays-Bas, berceau de l’industrie européenne du cycle

Si l’industrie du cycle européenne est actuellement fortement concentrée sur les Pays-Bas, c’est tout d’abord grâce au savoir-faire détenu par ce pays, mais également parce que la plupart des pièces et composants pour les vélos sont fabriqués en Asie (en Chine, ou encore à Taïwan) et arrivent en Europe par le port de Rotterdam.

La Hollande représente donc un emplacement stratégique pour un fabricant de vélos.

Cependant cette hégémonie hollandaise est contrebalancée par la montée en puissance de l’Allemagne, pays où les constructeurs, moins portés sur la tradition, se distinguent par leurs innovations. L’offre des fabricants allemands est aussi plus large, avec des gammes de prix et de qualité plus étendues.

L’Allemagne a su mettre en avant ses PME spécialisées innovantes (comme Rolhoff, Schwalbe, Magura ou Son), et tirer parti de la demande importante et exigeante de ses habitants.

L’origine du vélo hollandais

Cela ne vous aura pas échappé, les Pays-Bas forment un territoire plat, peu étendu et très dense en terme de peuplement. C’est donc naturellement que les néerlandais ont adopté le vélo comme principal mode de déplacement individuel. L’utilisation de ces bicyclettes dépassant largement le seul cadre du loisir, les exigences des utilisateurs sont donc très spécifiques. Ils attendent de leurs engins une fiabilité à toute épreuve, une ergonomie permettant de parcourir confortablement un trajet quotidien pouvant être assez long, et une sécurité exemplaire.

Caractéristiques principales des vélos hollandais

  • Une forme particulière qui permet une assise plus ergonomique : l’utilisateur sera solidement campé sur sa selle et pourra tenir son dos bien droit ; c’est pourquoi ce type de vélo peut également être recommandé pour les personnes souffrant de problèmes de dos ; cette assise permet également une meilleure visibilité pour l’utilisateur qui n’a plus la tête rentrée dans les épaules ;
  • Une mini-boîte de vitesse intégré au moyeu de la roue arrière, remplace les dérailleurs, offre plus de fiabilité et nécessite moins d’entretien ; elle permet aussi de passer les vitesses à l’arrêt (pratique pour redémarrer facilement) ;
  • Un carter de chaine fermé pour protéger la chaîne et éviter de se salir et y frottant son pantalon ; dans le même esprit, des pare-jupes évitent aux jupes ou aux manteaux de frotter contre la roue.
  • Des freins à tambour, robustes et presque inusables et qui ne perdent pas leur efficacité sous la pluie (Comment ?! De la pluie en Hollande ?!) ;
  • Des pneus renforcés pour limiter les risque de crevaison et vous épargner la corvée de chercher vos rustines (qui sont bien quelque part à la cave, mais où ?) ; ces pneus sont souvent équipés de bandes réfléchissantes permettant de rendre le cycliste plus visible ;
  • Un éclairage soigneusement étudié : dites adieu aux lueurs tremblotantes qui étaient sensées vous rendre visible de nuit, les vélos hollandais sont équipés d’un vrai phare à l’avant (halogène ou led), alimenté par une dynamo efficace, et selon les modèles, de systèmes d’allumage automatique lorsque la lumière manque, ou encore d’un maintien de l’éclairage même à l’arrêt pour ne pas disparaître aux yeux des automobilistes dès que l’on met pied à terre ; sur les modèles les plus récents, la dynamo est intégrée au moyeu ;
  • Un équipement accessoire complet : garde-boues pour ne pas se tâcher, porte-bagages, pare-jupe, béquille, et même antivol de cadre (obligatoire aux Pays-Bas pour assurer son vélo) ;
  • enfin, dernière caractéristique et non la moindre, une robustesse à toute épreuve, car il faut pouvoir rentrer du travail, des courses, transporter les enfants… bref, pouvoir tout demander à son vélo !

Avantages et inconvénients du vélo hollandais : récapitulatif

Avantages Inconvénients
CONFORT
de la position assise (géométrie du cadre, forme de la selle et du guidon) et du contact (dureté de la selle, toucher des poignées)

FIABILITÉ
(niveau de gamme des composants : freinage, éclairage, transmission)

LONGÉVITÉ
(garantie 10 ans, robustesse des composants, bonne qualité de la peinture…)

ÉQUIPEMENT COMPLET

LE POIDS
(les hollandais sont plus grands (et lourds) que les français, donc proportionnellement à leur masse corporelle, le poids du vélo est plus faible ; un poids du vélo trop élevé peut devenir gênant pour un trajet incluant des reliefs

L’ÉCLAIRAGE ARRIÈRE
à piles (tradition hollandaise)